Le Perce-Oreille se présente :

Entreprise individuelle fondée en 2015, les Éditions du Perce-Oreille opèrent depuis le cœur du Périgord noir, à une vingtaine de kilomètres de Sarlat, dans le village du Coux-et-Bigaroque. J'en suis la créatrice.

 

Formation et naissance de la maison d'édition

Ma formation en littérature anglaise et française, à Bordeaux, Paris et Dublin m'a permis d'obtenir un DEA/M. Phil Histoire et sémiologie du texte et de l'image en 2002. Depuis, j'exerce une activité de formatrice, en français principalement, dans un Centre de Formation par l'Apprentissage périgordin.

Le monde de l'édition m'avait toujous attirée : lorsqu'en 2015 ma maman, Monique Bourgès Audivert, déjà auteur de Castels pluriel, Castels singulier décide de faire publier son second ouvrage, Le Périgord, de l'aiguière au zinzolin, je saisis l'occasion et tente l'aventure en créant ma petite maison d'édition, pour le moment sous un statut d'autoentrepreneur.

 

Ligne éditoriale

Après un an d'activité, le Perce-Oreille envisage de structurer ses publications autour de trois axes.

- Les arts populaires et l'histoire sociale du Périgord : mobilier, outils, mode de vie... En prévision : la suite du Zinzolin !

- La culture populaire : musique et lieux de diffusion, vie sociale et artistique...

- La fiction : oeuvres d'auteurs du Périgord ou d'ailleurs, sur des critères de choix à la subjectivité parfaitement assumée ! En prévision : deux recueils de nouvelles illustrées, un roman de science-fiction, le récit d'une enfance à Paris dans les années 40, un polar sarladais, un recueil de poésie sociale... L'écrit court est à l'honneur, le Perce-Oreille redevient régulièrement "prof" de français et apprécie la nouvelle comme matériau pédagogique. L'illustration des ouvrages est quasi systématique.

 

Le Perce-Oreille a des convictions !

  • Tous nos ouvrages sont imprimés en France et il est exclu que cela change ! Le "dumping social", ça suffit. Dès qu'il le peut, le Perce-Oreille travaille avec un imprimeur du département; pour des ouvrages plus complexes il imprime à La Rochelle ou Graulhet (Tarn). L'utilisation des circuits courts de production permet une gestion plus humaine de la fabrication du livre et évite les transports trop longs.
  • Aussi souvent que possible, les ouvrages du Perce-Oreille sont imprimés sur papier recyclé (pour l'offset) ou sur papier de Condat (pour le papier couché).
  • Le Perce-Oreille sélectionne ses distributeurs : vous ne trouverez pas ses ouvrages au supermarché ! Il faudra aller chez un vrai libraire, à défaut dans une maison de la presse, ou encore dans les magasins de producteurs qui possèdent un espace consacré à l'art et à l'artisanat local.
  • Comme la plupart des éditeurs régionalistes, le Perce-Oreille rémunère mieux les auteurs et  illustrateurs. Il travaille dans le plus grand respect de leurs oeuvres. Il publie exclusivement à compte d'éditeur, c'est-à-dire qu'il assume tout seul les frais liés à la conception, à la diffusion et à la distribution du livre.
  • Pour finir, bien entendu, le Perce-Oreille est absolument indépendant ! La maison d'éditon n'est rattachée à aucun grand groupe et n'appartient à aucune structure, elle effectue son travail éditorial en toute liberté.

Un exemple :

localisation des acteurs de la chaîne de fabrication du livre "L'Âne et le Coq" par Jean-Pierre Demarche (nov. 2016)

(voir aussi les articles de la page Le Perce-Oreille dans les media)

Commentaires

Veuillez entrer le code.
* Champs obligatoires
  • Christine Jouclas (mercredi, 22. novembre 2017 11:45)

    bravo pour ce site et les publications et à bientôt à Domme pour une présentation conférence
    pour notre association Acadine

Actualités :

Samedi 16 juin - 18h :
Soirée de présentation des deux volumes de poèmes inédits ou méconnus du Docteur Boissel, Flors de bruga et Estugi ma pluma. Salle des Fêtes de Mouzens.

Samedi et dimanche 16 et 17 juin :

Michel Labussière, Patrick Salinié et Francis Pralong seront au salon Livre en Fête de Champcevinel !

Samedi 30 juin :
Michel Labussière au salon du livre de Lanouaille.

Samedi 30 juin (après-midi) et dimanche 1er juillet (journée) :

Le Perce-Oreille tiendra un stand au salon du livre de la Félibrée de Saint-Cyprien, avec presque tous ses auteurs !

Jeudi 12 juillet :

Michel Labussière au Salon du livre de Domme.

Vendredi 20 juilllet - 20h :
Conférence de Monique Bourgès Audivert  "Objets usuels, cadres de vie et gestes du quotidien en Périgord de 1600 à 1950", organisée par l'association Acadine.

Dimanche 22 juillet :
Salon du livre de Monpazier.

Version imprimable Version imprimable | Plan du site
© Les Éditions du Perce-Oreille